Il était une fois, 10 pistes pour faire des économies et mieux consommer

Sauf si je dis « Non », je vais devenir une vraie dame le 21 septembre 2019 ! Qui dit mariage, dit dépenses (qui dit Crédit dit créance …)

N’ayant pas forcément économisé toute ma vie pour que cette journée soit la plus belle, je sais que je vais devoir mes baser sur nos petites économies ainsi que sur les 14 prochains mois. 

De plus, depuis quelque temps, nous tentons de vivre dans cette nouvelle « Ecolo-Econo » ou nous faisons de plus en plus attention à nos achats, dans le domaine alimentaire et autre, la règle d’or « Est-ce que c’est raisonnable ? » bon qu’on ce le dise, on a encore du mal à s’y mettre et c’est parfois difficile de terminer les fins de mois en positif, mais bon, on est jeune & con et loin d’être vieux et fou. Alors voici une liste de piste que nous allons tenter d’adopter, ou que nous pratiquons déjà. 

Lire la suite »

Publicités

Il était une fois … l’achat d’un Spa gonflable

Lorsque l’on devient propriétaire, on a la certitude de se sentir vraiment chez soi et d’être libre de faire ce que l’on veut, dans notre nid.
Alors avec l’arrivée des beaux jours, de la douce chaleur du soleil, j’ai eu une subite envie de me baigner, de barboter dans mon petit jardin, donc pourquoi ne pas acheter une piscine ?

Une piscine, c’est bien, c’est pouvoir rentrer chez soi après le travail, enfiler un maillot de bain et se baigner de jour comme de nuit, sur le coup ça fait rêver, mais toutes belles choses ont des contraintes.

  1. Le budget :
    – En soit, l’achat d’une piscine hors-sol type auto-portée ou avec armature, ça ne coûte pas si cher,  on peut en trouver, de tailles raisonnables, de 30€ à 80€, mais il faut ajouter en complément un système de filtration et pour certaines régions (comme la mienne), un système de chauffage.
    – S’y ajoute le traitement (Chlore ou Brome) ainsi que le coût de l’eau.
    – Et enfin les accessoires (Dalle en mousse, bâche pour recouvrir etc …)
  2. L’emplacement :
    Avoir une piscine c’est bien, mais savoir où la mettre c’est mieux, il faut donc choisir un emplacement « plat », exposé au soleil, éviter que ce soit trop proche d’arbres / buissons pour éviter les déchets. Si la surface de votre terrain n’est pas plane, il faut donc ajouter du sable pour stabiliser ou creuser. Certain chanceux auront un espace plat et sur dalle, donc la question ne se posera pas et c’est tant mieux !

Bref, des petites contraintes, mais qui ont de l’importance pour moi et particulièrement à cause de la partie « emplacement ». N’ayant pas un jardin géant et ayant d’autres projets d’aménagements,  la piscine risquait de sacrifier une belle partie du jardin.
Autre point, mon terrain est légèrement en pente, alors il fallait l’aplanir, idée que faisait fuir mon copain face à ce projet et moi-même à l’idée de me retrouver avec un espace peu esthétique une fois la piscine retirée pendant l’hiver …

Bref, pour nous, la piscine n’était pas la meilleure solution, alors pourquoi pas un Spa ? Ce qu’il faut savoir également, c’est que notre volonté principale était de barboter dans l’eau, donc une grande piscine n’était pas forcement nécessaire, alors machinalement je me suis tourné vers l’idée d’avoir un SPA. Mais lequel ? Quel type ? Quelle taille ?

L’achat du Spa

Nous nous sommes tourné vers un spa gonflable, pour débuter je pense que c’est déjà pas mal. Ayant une petite terrasse plane, accolée à la maison, il me fallait donc spa de moins de 1,70m. J’avais l’idée d’avoir un spa « carré » pour garder un côté uniforme dans mon jardin.

Après recherche sur différentes boutiques en ligne, je me suis tourné vers ce modèle : Le Alpine de la marque MSPA. Il s’agit d’un SPA noir et argent, assez simple dans la confection et dans utilisation, carré, d’un diamètre de 1,58m, d’une hauteur de 70cm et d’une capacité de 650L. Il est vendu avec une bâche pour le recouvrir, ainsi qu’une bâche au sol permettant de sangler le Spa. Une télécommande permet d’activer la filtration, le chauffage, la température et les bulles. Enfin, il est vendu avec une cartouche filtre.

Il faudra ainsi investir dans des produits d’entretien (Ph +, Ph -, Brome / Oxygène Actif / Chlore et languettes de test).
Nous avons sélectionné Brome, principalement pour sa haute performance aux fortes températures.

L’installation du Spa

Avant toute chose, il faut d’abord préparer « le terrain ». Il vous faut une surface plane, lisse et propre, par précaution, ajoutez des dalles de protection en mousse.
A prévoir aussi, une prise extérieure, comme nous n’en avions pas, Monsieur a fait l’installation.
Une prise extérieure est très importante, il est peu recommander d’utiliser des rallonges. De plus, le spa doit « filtrer » au moins 10h/15h par jour.
L’installation du Spa est très simple et dépend du type de Spa. Nous concernant, nous avons compté une petite heure d’installation, incluant gonflage et remplissage. Le Spa a un système d’auto-gonflage.

L’utilisation du Spa

  • Une fois votre Spa remplis, munissez vous de vos languettes de test pour vérifier le Ph de votre eau et ajuster si besoin est, à l’aide du Ph + et Ph – et ajouter votre traitement « désinfectant » (Brome ou Chlore ou Oxygène actif).
    /!\ Attention /!\ le chlore est peu efficace pour les spa, vu qu’il ne résiste pas aux fortes températures, de même pour l’Oxygène actif, alors je vous conseille l’utilisation du brome, dans un diffuseur.
  • Le spa doit tourner minimum 10h par jour et 15h pour les hautes températures (+ de 30°).
  • Veillez à nettoyer le filtre assez souvent (pour ma part 1 fois par semaine).
  • Si le Spa mousse, c’est qu’il est contaminé ! Procurez-vous un produit anti-mousse ou vider et nettoyer le Spa (+canalisations) avec des produits adaptés.
  • Le Spa doit-être bâcher lorsqu’il n’est pas utilisé, ça préserve la qualité de l’eau.

Les précautions d’utilisations

  • Avant de rentrer dans le spa, vous devez être propre, démaquiller et éviter les résidus de gel douche, ça évitera la contamination du Spa.
    De préférence attachez-vous les cheveux, ça évite également la contamination.
  • Évitez de surcharger le Spa, Par exemple notre Spa est pour 4 personnes, 2 adultes et deux enfants, 4 adultes peuvent tenir, mais le confort et moindre et une contamination peut se faire.
  • Prévoyez un pédiluve pour rincer vos pieds avant de rentrer dans le Spa.

33663265_1803328163061856_8262119417836470272_n.jpg

Notre retour d’expérience

Après bientôt 2 mois, nous sommes satisfait de notre achat.
Cependant, nous avons rencontré quelque soucis de contamination, avec l’apparition de Mousse, donc nous nous sommes procuré un produit adapté.
Nous avons constaté que notre eau avait un peu jaunis, alors dans un premier temps nous avons vidé complètement le Spa, nettoyé très minutieusement puis nous avons augmenté la dose de Brome, en demandant conseil dans des forums.
Ah oui ! les grandes pluies ont aussi participé à la contamination de l’eau, en effet de l’eau de plus était rentré dans le Spa par notre faute. En effet, nous n’avions pas attaché toutes les sangles de la bâche, elle s’est donc creusé avec la force de l’eau et la pluie est entrée par le bord, alors un bon conseil, en cas de grosse pluie, vider l’eau accumulée sur le Spa si celui-ci n’est pas abrité.
Concernant le Spa en lui même, la marque, pas de défaut notable, hormis la difficulté de trouver une cartouche de filtre dans les commerces, nous avons fini par trouver notre bonheur sur Amazon, mais a un prix assez élevé.
L’été étant enfiiiiiin parmi nous, nous allons pouvoir beaucoup mieux l’utiliser !

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas. 

Il était une fois … Comment construire des appliques murales à moindre coût ? #DIY

Les lampes de chevet, un choix cornéliens, trouver la bonne taille qui ne prend pas trop de place sur la table de chevet, mais qui reste esthétiques et pratique, bref un achat parfois compliqué et puis au final, ce type d’objet prends beaucoup la poussière … Alors pourquoi ne pas utiliser des appliques murales ? Ça n’empêche pas l’accumulation de poussière, mais ça ne prend pas de place et ça habille facilement un mur !

Lire la suite »

Il était une fois … Comment construire un porte manteaux mural à moindre coût ? #DIY

Suite à l’achat de notre maison, nous avions plusieurs espaces à aménager, dont l’entrée. Pour information, mon entrée n’est pas très grande alors il a fallu optimiser l’espace, surtout sous l’escalier. Quelle était les options ? Créer des placards ? Non, mes marches ne sont pas fermées, il y a un espace entre chaque marches, donc je verrais tout à travers, alors j’ai décidé d’aménager un coin porte manteaux. Plusieurs modèles me convenait, mais les prix étaient exorbitants, alors comme pour la table, pourquoi ne pas en faire un nous-même ? Alors go !

Lire la suite »